Académie Supérieure d'Enseignement Des Médecines Holistiques

Bienvenue

L’Académie Supérieure d’Enseignement Des Médecines Holistiques vous souhaite la bienvenue dans son blog.

Vous retrouverez dans ce blog des articles d”intérêt dans les domaines de la santé. Visitez-nous souvent pour découvrir nos dernières nouvelles, nos conseils et nos coups de coeur.

Vous pouvez visiter notre site sur www.asmh.ca

Calendrier

July 2019
M T W T F S S
« Dec    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
régime
compléments alimentaires

spiruline suite……

Avant de vous faire découvrir ce beau pays, permettez-moi de vous citer ce poème, écrit en 1901 par Mr THAN, poème servant de préface au  livre l’écrivain du livre « pages Laotiennes » écrit par, Monsieur A. RAQUEZ  en 1900 et qui illustre bien  la beauté de ce merveilleux pays.

Il est un doux pays que le Mékong arrose,
Où n’a point pénétré le snob, ni la névrose,
Où l’homme, insoucieux des vagues lendemains,
S’en va, joyeux et fort, par les libres chemins ;
Où les Rois et les Dieux, simples et débonnaires,
Ne brandissent jamais ni glaives ni tonnerres ;
Où les femmes sans fard et fières de leurs seins,
S’en vont chantant, la nuit, par folâtres essaims,
Ou bien, vers le déclin du jour, courent au fleuve
S’ébattre  sous les yeux du buffle qui s’abreuve ;
Pays hospitalier, béni de l’étranger 
Où la «phou sao » 1  fleurit auprès de l’oranger !
Où tout aime, où tout rit, dans le bonheur de vivre.
_Et c’est le doux pays qu’évoque votre livre !

                                                                                                                             THANG

                                                               Luang-Prabang, décembre 1901

1 Phou sao : jeune fille.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas le Laos, voici un peu de géographie.

Laos, en laotien Lao ou Laos, pays d’Asie du Sud-Est. Sa capitale est Vientiane.

Le Laos est délimité au nord par la Chine et le Viêt Nam, à l’est par le Viêt Nam, au sud par le Cambodge, à l’ouest par la Thaïlande, et au nord-ouest par la Birmanie. Le Laos est le seul pays de la péninsule indochinoise à ne posséder aucun débouché sur la mer.

Le Laos est le domaine de la forêt tropicale et de la forêt mixte. Le couvert végétal varie en fonction de l’altitude et des pratiques d’écobuage. Comme dans les autres pays d’Indochine, la forêt a fait place dans certaines régions à une savane arborée (plaine des Jarres, Savannakhet). La faune demeure encore très riche en éléphants (le Laos est le « pays du Million d’éléphants »), panthères, tigres. Les éléphants sauvages sont domestiqués et utilisés dans les exploitations forestières.

Les forêts du Laos sont riches en essences précieuses comme le teck. Les ressources minérales sont encore peu exploitées, à l’exception de l’étain. Le potentiel en énergie hydroélectrique est important. Les régions les plus fertiles se trouvent dans le bassin du Mékong et sur le plateau des Bolovens à l’extrême sud du pays.

L’agriculture est la première activité économique du Laos. La production de riz, la principale culture, s’élevait à 2,66 millions de tonnes en 2006. Le Laos produit aussi du manioc , des patates douces , du maïs , des ananas , du tabac, du coton, du café, des agrumes, de la cardamome et maintenant de la spiruline dont nous avons commencé la production début 2010.

L’élevage tient également une place prépondérante dans l’économie. Porcs, buffles et bovins.

L’exploitation forestière représente une importante source de revenus pour le pays malgré l’absence d’infrastructures de transport modernes. En 2006, 6,1 millions de m³ de bois ont été coupés. En 1991, le gouvernement, préoccupé par la déforestation excessive de certaines régions, a réglementé l’exploitation forestière, sans pour autant pouvoir contrôler les coupes clandestines qui sont dirigées vers la Thaïlande. Le benjoin, utilisé pour la fabrication des parfums et la résine, ingrédient essentiel des vernis, sont d’importants produits d’exportation. Le produit de la pêche, suffit uniquement à satisfaire la demande intérieure.

Le sous-sol du Laos recèle divers minerais, mais seuls le gypse, l’étain et le sel gemme sont exploités. Des études de prospection récentes font état de réserves de charbon, de fer, de plomb, de zinc et de pierres précieuses. Les principaux postes industriels sont l’affinage de l’étain, l’usinage du bois, le traitement du riz, la fabrication de briques.

 
Le climat laotien est tropical, mais de fortes variations thermiques se font sentir d’une région à l’autre en fonction de l’altitude ; il peut neiger sur les sommets du haut Laos. Les caractéristiques climatiques du pays sont largement déterminées par les moussons. La saison des pluies s’étend en général de mai à octobre, avec des précipitations moyennes de 1 778 mm ; elle est suivie d’une saison sèche et froide de novembre à février ; le reste de l’année est dominé par un climat chaud et humide. À Vientiane, la température au mois d’avril, le mois le plus chaud de l’année, atteint en moyenne 28,9 °C mais en fin de l’année 2009 et début 2010 nous avons eu des températures de 33°C.

La culture laotienne a subi l’empreinte profonde du bouddhisme : que ce soit l’architecture des vat, les temples bouddhistes qui ont toujours été des lieux d’échanges intellectuels ou la littérature, les jataka, dont l’élément central est le thème des vies antérieures du Bouddha. Royaume khmer, puis siamois, le Laos a été en contact avec l’art indien et le bouddhisme du Petit Véhicule. Luang Prabang et Vientiane sont appelées les villes aux mille temples. Le palais royal et le sanctuaire du That Luang, à Luang Prabang, sont les deux monuments les plus célèbres du Laos.

 

Partit de Vientiane, la capital nous nous dirigeons en direction de Luang Prabang que nous aurions pu faire en avions mais nous n’aurions pas eu la chance de découvrir la beauté de cette route, longue certe mais combien belle.

Les Plaines ont disparu, nous somme arrivé dans le haut-Laos, avec ses montagnes et ses forets profondes.

Le « Pou Pha » (Mont de Bouddha) nous attend avec son col,  d’où nous pouvons contempler la superbe vue . A droite, le massif du Tranninh. A gauche de hautes montagnes et devant nous , dans la vallée, un fouillis d’arbres aux colorations multiples. Toute la gamme du vert panaché de lilas, de rouge, de jaune et de blanc. Je suis surpris de trouver ici des “sureaux” , arbustes aux belles fleurs blanches en grappes, dégageant une agréable odeur  et  que je ne pensais pas trouver ici, si loin de chez moi et qui  me font souvenir des limonades que ma Mère nous faisait avec ces jolies petite fleurs blanches, des citrons,du sucre et un peu de riz pour faire petiller .

Nous dégustons le riz que nous ont fait cuire nos amis Laotiens. Du riz, oui, mais combien savoureux, car pour le faire, ils auront pris un tronc de bambou , coupé dans la forêt, choisi aussi long que possible entre deux nœud, formant  ainsi un tube fermé à une de ses extremités par les fibres du bois. Ils y font avec beaucoup de soin un revêtement interieur de feuilles fraîches. Ces feuilles empêchent l’adhérence  au bambou et donnent au riz un goût particulier très agréable.

Le riz est versé dans le tube. Un peu d’eau par-dessus. Un bouchon de feuilles et le  tube de bambou sera maintenu par une fourche au-dessus d’un feu de branchages, et retourné fréquemment pour empêcher le bambou de se fendiller. Le gâteau ainsi cuit, est vraiment délicieux.

Il y a 3 sortes de riz au Laos, le riz blanc, le riz gluant et le riz rouge. Ce dernier, pousse dans les montagnes

Le riz blanc que nous connaissons tous, est la nourriture des Chinois et des Annamites, il lui faut de l’eau comme il faut de l’engrais pour les légumes

Et enfin le riz gluant qui pousse indifféremment en plaine ou en montagne, beaucoup plus nourrissant et plus riche en sucre que le riz blanc. On le mange a la place du pain, en le façonant  dans le creux de la main, pour en faire de petites boulettes, que l’on trempera ensuite, dans une sauce piquante, pour accompagner des plats de viandes ou de poissons.

A suivre…. pour decouvrir quelques photos de nos voyages au Laos

Next Topic: